3ème rail capteur de courant

Les patins du troisième rail servent à alimenter les métros et les trains de banlieue. La montée vers le rail se fait, selon le cahier des charges, par simple gravité pour l’éloigner du système de contrôle, par impulsion ou par un système pneumatique continu. La vitesse maximum des véhicules avec sabot-capteur sur le troisième rail est d’environ 120 km/h. L’utilisation et la descente se font manuellement ou pilotées, c'est-à-dire par un dispositif mécanique ou pneumatique. Le contact avec le rail conducteur est réalisé avec la technologie suivante :

Les systèmes pneumatiques fonctionnent avec de l’air comprimé. Le déploiement et la rétractation du collecteur de courant vers le rail et sa liaison sont contrôlés ou mis en action depuis la cabine du conducteur. Des détecteurs de proximité par induction ou mécaniques déterminent la position du sabot. Les systèmes pneumatiques peuvent aussi être actionnés manuellement par un levier de secours isolé électriquement.

Les systèmes mécaniques sont actionnés manuellement. Le déploiement et la rétractation du capteur de courant vers le rail conducteur est faite individuellement - à l’aide d’un levier isolé.

Guido Gommer

Votre contact:

M. Guido Gommer

Phone: +49 5923 81-301
Email